Sophie Colaianni, équicoach IFIE en cours d’apprentissage, a fait le choix de suivre en parallèle la formation CGE (Consultant en Gestion Émotionnelle). Elle revient sur l’importance primordiale de la compréhension des émotions, tant dans sa sphère professionnelle que personnelle.

“Nous ne sommes qu'émotions”, interview de Sophie Colaianni  participante à la formation CGE et équicoach

Pourquoi avoir choisi de suivre la formation CGE en plus de la formation “Pratiquer l’équicoaching, 256 heures” ?

Ma première intention était d’aider mes enfants, en particulier ma fille aînée et ma cadette, dans la gestion de leurs émotions. J’ai réalisé que leurs problèmes étaient amplifiés par mes difficultés à réguler mes propres émotions. Cette prise de conscience est survenue pendant une séance d’équicoaching – en tant que cliente – lors de ma formation IFIE.

Plus j’avance dans mon parcours à l’IFIE, plus je réalise que la gestion des émotions nécessite une grande remise en question, de l’acceptation et du temps. Il faut être indulgent avec soi-même. Le travail sur les émotions que nous effectuons pendant la formation CGE permet de déclencher des prises de conscience, ensuite c’est un entrainement quotidien. C’est comme une crème hydratante que l’on applique chaque matin, il faut répéter encore et encore.

 

À ce jour, comment retentissent les apprentissages de la formation CGE dans votre vie ?

Dans ma vie personnelle, je tâtonne encore. Et c’est normal, comme je le disais cela prend du temps. C’est plus simple du côté professionnel. Lorsque je mène une séance d’équicoaching je ressens, par exemple, que la gymnastique des quatre étapes de l’agilité émotionnelle est devenue un acquis. Je le fais naturellement. Les émotions se mélangent souvent, comme ce client qui me disait ressentir de la colère et de la tristesse en même temps. La formation CGE permet de décortiquer les émotions pour poser la bonne question au client. Cela nous exerce à trouver les questions adaptées aux émotions détectées, à oser fouiller les émotions sous-jacentes.

 

Et vous, comment gérez-vous vos propres émotions ?

En séance d’équicoaching, j’utilise tout ce que j’ai appris pour gérer mes émotions et cela se passe bien. J’ai remarqué que ma posture d’équicoach m’aide beaucoup. Au quotidien, je me laisse parfois encore envahir par mes émotions. Mais je vois déjà des changements. Par exemple, la veille de son dernier jour d’école, ma fille m’a demandé si elle pouvait manquer un cours de maths. Au lieu de lui répondre, je l’ai questionnée sur ce qu’elle en pensait, sur comment elle se sentait avec cette idée… Elle a finalement décidé d’y aller. Sans la CGE, je ne suis pas sûre que j’aurais réagi de la même manière. J’ai appris que gérer ses émotions, c’est aussi prendre ses responsabilités et sa vie en main. Aujourd’hui, j’ai plus de recul sur mes émotions. Même si je n’arrive pas toujours à les gérer immédiatement, je parviens à les conscientiser. Peu à peu, je sens que ma compréhension du sujet s’améliore et que je grandis” sur le plan émotionnel.

 

Quel lien faites-vous entre la formation CGE et la formation d’équicoach ?

La formation CGE met en relief ce qu’on apprend en équicoaching en permettant un focus approfondi sur chaque émotion. Nous ne sommes qu’émotions, comprendre cela permet de “penser émotions” .
Plusieurs émotions sont souvent entremêlées. Revenir à l’émotion primaire permet d’éviter une intensification et de “désamorcer la bombe” grâce à un retour au corps. La méthode SMART, que j’ai découverte en CGE, a été un précieux atout supplémentaire.

 

Comment se déroule la formation CGE ?

Nous suivons des visioconférences de 1h30 tous les 15 jours où nous analysons les émotions deux par deux. Après chaque session, nous avons des travaux à effectuer, composés de quiz et d’exercices pratiques. Nous nous entraînons également entre nous, en nous donnant des consultations les uns les autres. Cela crée un élan de solidarité énorme et des rencontres humaines extraordinaires. Ces interactions sont particulièrement précieuses, elles comptent parmi les meilleurs moments de ma formation.